dimanche 3 avril 2016




LES Baqouba


ORIGINES






Les traditions des Bushong et des autres tribus du groupe  central, minutieusement étudiées par Vansina, indiquent un ancien habitat sur la côte de l'océan atlantique au Nord du fleuve Congo ; ils l'ont quittée au xvie siècle après avoir combattu
des hommes blancs, des Portugais probablement.
 Le clan matrilinéaire est exogame et toute union à un parent de même clan  est considérée comme incestueuse. Nul ne peut se marier dans le clan d'une personne avec laquelle il peut tracer des liens de parenté consanguine.

Le royaume Kuba était un des principaux Etats de ce qui constitue l’actuelle République Démocratique du Congo il exista de 1625 à 1900, il était en fait une confédération de différentes principautés bantoues d’ethnie variable dominée par le peuple Kuba dont était issu le clan royal, sa capitale était Mushenge= Mukenge= la ville de paix.

Ils se sont installés au milieu du 16ième siècle sur la rive gauche du fleuve Congo. Ils en seront délogés par les jaga, qui les obligeront à remonter la riviere Kasaï, pour la plaine de l'Iyool.


Le Royaume Kuba, ou la confédération Kuba, est une entité étatique et politique, regroupant près de 20 peuples bantous, qui se développa à partir de différents États bantous (notamment les Luba, les Leele, les Pende, les Dengese et les Wongo).Le royaume se situe dans le Zaire (RDC - Kongo), Kasaï-Occidental et le Sankourou

Peu après, la fédération de chefferies qui constituait ce groupe, connu une violente querelle au sujet du choix du nouveau chef et le clan des Boushong ( hommes du couteau de jet) eu le dernier mot.
En réalité, ce clan avait élu un guide temporaire lors de sa migration. Ce dernier avait vite acquis le rôle de Leader, et le groupe ethnique pris le nom de Boushong. Puis ils finirent par s'installer entre le Sankuru, le Kasaï et le lualua.


 * Bushong et Cwa ne diffèrent significativement ni pour les groupes sanguins Rh ni pour la sicklémie, mais présentent une différence hautement significative pour les gènes du système ABO.

Le royaume Kuba était un des principaux Etats de ce qui constitue l’actuelle République Démocratique (permettez moi de rire) du Congo il exista de 1625 à 1900, il était en fait une confédération de différentes principautés bantoues d’ethnie variable dominée par le peuple Kuba dont était issu le clan royal, sa capitale était Mushenge= Mukenge= la ville de paix.

Ils se sont installés au milieu du 16ième siècle sur la rive gauche du fleuve Congo. Ils en seront délogés par les jaga, qui les obligeront à remonter le Kasaï, pour la plaine de l'Iyool.
Peu après, la fédération de chefferies qui constituait ce groupe, connu une violente querelle au sujet du choix du nouveau chef et le clan des Boushong ( hommes du couteau de jet) eu le dernier mot.
En réalité, ce clan avait élu un guide temporaire lors de sa migration. Ce dernier avait vite acquis le rôle de Leader, et le groupe ethnique pris le nom de Boushong. Puis ils finirent par s'installer entre le Sankuru, le Kasaï et le lualua.

Le Royaume Kuba, ou la confédération Kuba, est une entité étatique et politique, regroupant près de 20 peuples bantous, qui se développa à partir de différents États bantous (notamment les Luba, les Leele, les Pende, les Dengese et les Wongo).


Les Ba-Kuba ont réuni le royaume durant le xviie siècle.


La légende 





 La légende raconte que c'est leur héros "Woot" qui est fondateur du Royaume. Il se réincarne dans le corps de ses souverains successeurs. Il est censé vivre 121 ans1.
L'exode du peuple fondateur du royaume Kuba) a commencé, à la suite de l'arrivé des portugais sur la côte atlantique, et surtout en réaction à l'inceste commis par leur légendaire ancêtre Woot avec sa soeur. .
Le Royaume Kuba, ou la confédération Kuba, était une entité étatique et politique, regroupant près de 20 peuples bantous, qui se développa à partir de différent États bantous (notamment les Luba, les Leele, les Pende, les Dengese et les Wongo , mbenga , cofa , cwa ) il sont apparente aux mongo aux kongo et aux luba .Le royaume se situe dans le Zaire (RDC - Kongo), Kasaï-Occidental et le Sankourou

Le fondateur du royaume est Shyaam a-Mbul un usurpateur malicieux qui se fit passer pour le fils adoptif de la Reine de Kuba et entreprit la mission d’unir tous les petits Etats de la région  une fois le royaume fondé et unifié, Shyaam a-Mbul s’exila dans l’Empire Kongo pour y apprendre les techniques de gouvernement, il revint ensuite dans le royaume Kuba et s’inspira de l’Empire Kongo pour établir les bases du nouveau royaume Kuba
Vers 1630, le roi Shyaam a Mboul a Ngoong  rapporte du Bas-Congo la culture du maïs, du manioc, des haricots et du tabac, le tissage, la broderie, de nouveaux styles de forge et de sculpture sur bois .

Le 93 e souverain "Shamba Bolongolongo" apprit les techniques de tissages raphia et la sculpture sur bois avec les peuples voisins avant son accès au trône. Il transmit son art à son peuple et demanda à un artiste renommé de faire une statue de lui pour qu'on se souvint de lui et de ses lois . La statue (xviiie siècle) est considérée comme la première de l'art Kuba.

Le Roi Kata Mbula (109e, début xixe siècle) : statue au Musée royal de l'Afrique centrale.
Le Roi Mikopé Mbula : 110e Roi. Ses statues évoquent sa majesté Royale mais pas une représentation exacte de son image.

ADMINISTRATION 

Comme l’empire Kongo, cet Etat était dominé par une classe aristocratique cependant les conseillers royaux étaient choisis au mérite.

* Le royaume kuba était constitué en une confédération de chefferies. Dans celle-ci, chaque chef avait le droit de guerre, et était entouré
  - d'un triple conseil chargé de régler les questions courantes et importantes,
  - puis de nommer les chefs inférieurs.
 Les membres de ce conseil l'étaient à vie, alors que les chefs subalternes élus par eux dans les clans princiers étaient destituables.

* le Roi issu du clan Bushoong du peuple Kuba porteur de long couteau ,les fils des eclaires    dont le roi portait le titre d’Nyim et était responsable devant un conseil juridique où siégeaient les représentants des différents clans aristocratiques qui pouvaient le sanctionner pour non respect de la coutume d’exercice du pouvoir, chose importante puisque le pouvoir royal étant symbolique, cette prérogative remettait surtout en cause la légitimité des conseillers royaux.


* Le roi gardait son trône jusqu'a sa mort et celui-ci était transmis automatiquement à ses frères cadets, ou à défaut au fils de sa soeur.

* Le corps du roi était sacré, ses pieds ne devaient pas toucher le sol et tous ses actes étaient imités par ses courtisans,

  *  sa mère était le second personnage du royaume.

* Chaque chefferie était liée au roi par des liens personnels, car elle devait donner au roi chaque année, une femme en plus du versement d'un tribut.

 * Le roi avait le monopole sur certains produits comme les peaux de léopards ou les défenses d'éléphants.

* Il devait valider les élections des chefs par attribution d'un insigne à chacun. Il était chargé d'arbitrer les conflits entre les différents chefs et devait protection à ceux qui subissaient une attaque extérieure.

ÉCONOMIE


L'AGRICULTURE ET L'ELEVAGE

 Le régime des Bushong de Mushenge  est varié. Sont cultivés le manioc, le maïs, les arachides,' les haricots, les pistaches, les bananes, les ananas, les patates douces.
 Comme légume on consomme une sorte d'épinard et  les feuilles de haricots et de manioc. La plupart des ménages mangent de la viande deux à trois fois par semaine au moins :
soit de la viande de chasse, soit de la viande de boucherie, soit de la volaille ou encore des rats, des musaraignes, des insectes  tels que chenilles, termites et sauterelles.
 Le poisson est aussi largement consommé.
 Les oeufs, appréciés, sont interdits aux femmes. Les fruits sont représentés par les mangues, les avocats et un grand nombre d'espèces sauvages. Comme boisson alcoolisée, le vin de palme est à l'honneur

A la mesure où le royaume Kuba devint un pouvoir incontournable dans la région, il profita des avancées techniques de ses voisins et notamment des plantes d’Amériques que ceux ci avaient obtenu auprès des européens.

Ainsi l’empire
* Kuba se spécialisa dans la production agricole et devint même exportateur ce qui fit son extrême richesse
Entrainant
*une riche production artistique stimulée par la demande grandissante des aristocrates et de la cour royale.

* ils avaient la maîtrise du tissage des étoffes en raphia, cultivaient différents types de bananes et fondaient le fer et le cuivre.

CONSERVATION DEL UNE CULTURE 

Le royaume des Bakuba est particulièrement intéressant parce qu'il est le seul, dans cette région d'Afrique, où les souverains avaient institué une charge de gardien des traditions orales : le Moaridi

SPIRITUALITE

Pour les Bakuba du Zaïre, Mbombo, le dieu blanc régnait sur la terre qui n'était qu'une immense étendue d'eau plongée dans les ténèbres.
Alors il vomit le soleil, la lune et les étoiles, puis il vomit les animaux, les hommes et les autres créatures.

 il pratiquer la ceremonie d'initiation le mukanda

DÉCLIN

Le déclin du royaume est amorcé vers la moitié du XIXème siècle, il coïncide avec l’instabilité politique dans la  région, invasions Lubas qui lui firent perdre sa pleine souveraineté puis les belges achevèrent définitivement ce royaume en 1904, cependant le peuple su maintenir une forte résistance à l’occupation ce qui conduit les autorités belges à la plus grande cruauté, la pratique des mains coupées en étant l’exemple le plus frappant.
Les Bakuba étaient les populations congolaises les plus aptes à se défendre contre les menées de la  force publique avec les Baboa et les Babudje.

  Ils se sont installés au milieu du 16ième siècle sur la rive gauche du fleuve Congo. Ils en seront délogés par les jaga, qui les obligeront à remonter le Kasaï, pour la plaine de l'Iyool. Peu après, la fédération de chefferies qui constituait ce groupe, connu une violente querelle au sujet du choix du nouveau chef et le clan des Boushong ( hommes du couteau de jet) eu le dernier mot.
En réalité, ce clan avait élu un guide temporaire lors de sa migration. Ce dernier avait vite acquis le rôle de Leader, et le groupe ethnique pris le nom de Boushong. Puis ils finirent par s'installer entre le Sankuru, le Kasaï et le lualua.

LE NOUVEAU EMPIRE

 Au 17ième siècle le roi Shyaam a Mboul a Ngoong ou Shamba Bolongongo avait entrepris une structuration de son empire. Il concentra les dignitaires dans la capitale pour mieux les contrôler,
* il décida que l'initiation des classes de jeunes devrait désormais être la base d'un service militaire et civique pour les travaux d'intérêt commun.

 * Il favorisa le développement de la sculpture, introduisit la culture du maïs, du haricot, du tabac et du manioc.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez laisser vos commentaire ici.

Ba ndeko bokoki kotika ya bino makanisi awa